Le monstre du Lac Pohénégamook et sa légende

coup de coeur

Quoi ? Il y a un monstre du Lac à Pohénégamook ?

Eh oui, je vais vous raconter sa légende à travers cet article. C’est l’un des mythes mondialement connus. Alors est-ce que ce personnage mythique a vraiment existé ? Je laisse la parole à Ponik pour vous faire découvrir son histoire. 

De tous les temps, nous avons eu des mythes de monstre de lac, le plus connu est celui du Loc Ness, en Écosse.

En effet, il y en a vraiment beaucoup à travers le monde. Ici, nous nous concentrerons sur le monstre du lac Pohénégamook, légende entretenue depuis les années 1874. 

Table des matières

Participez aux histoires de neige : courez la chance de voir votre histoire dans un livre ! 

Je suis Ponik, le monstre du lac

« Bonjour, moi c’est Ponik, le célèbre monstre du lac du Pohénégamook.

Je vis dans le lac Pohénégamook, possédant une superficie de 341,11 km², qui se trouve dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Témiscouata, à la frontière des États-Unis (le Maine).

Je suis très célèbre parce que mon existence reste toujours un mystère.

Vers les années 1874, les humains m’ont aperçu à plusieurs reprises. À cette époque-là, même si je bougeais en toute discrétion, ils ont vu une grande masse sombre qui se déplaçait dans le lac. C’est pourquoi ils m’ont imaginé comme un grand serpent. D’autres ont pensé que j’étais un énorme esturgeon.

Mais HA HA HA, je ne vous dirais pas qui je suis et à quoi je ressemble !

À partir de ce moment, tout le monde était fasciné. Les gens essaient de me découvrir très tôt le matin ou très tard le soir.

De plus, des scientifiques sont arrivés avec des radars pour sonder le fond de lac.

Ils voulaient déterminer s’ils étaient capables de voir une forme d’un animal qui trainait dans le fond.

Heureusement que personne n’a rien pu voir, grâce aux troncs d’arbres qui étaient au fond du lac. C’était moins une !

Est-ce que je suis à l’origine de ces troncs d’arbres au fond ?

Non, ces résidus d’arbres proviennent tout simplement de ceux du bord du lac qui sont tombés naturellement et ont coulé au fond.

C’est pour cela que le mystère plane encore ! Je suis encore bien tranquille dans mon coin !

lac pohénégamook

La cohabitation sur le Lac Pohénégamook

Même si je suis le monstre du lac, je laisse les gens tranquilles.

J’aime les admirer se promener ou se balader autour. Malgré que je suis un être mythique très recherché, de nombreuses personnes n’ont pas peur de moi.

C’est peut-être la raison pour laquelle de nombreuses embarcations naviguent sur le lac. Pour moi, il n’y a aucun problème de cohabitation !

Autour du lac, il y a de nombreux chalets. Beaucoup de gens possèdent aussi des bateaux à moteur ou à voile.

Cependant, le lac est assez grand pour accueillir tout le monde.

Que ce soit pour se détendre ou pour profiter de l’eau ou encore pour faire une baignade, ce lac est fantastique !

De plus l’hiver, de nombreuses personnes installent leur cabane de pêche et pratiquent la pêche blanche !

Il faut savoir qu’en plein hiver, quand la surface est bien gelée et qu’il vient de neiger, une couche de neige fine se trouve en surface. Quand le vent se lève, la neige s’envole et forme une poudrerie. De ce fait, elle handicape énormément la visibilité sur les routes avoisinantes.

lac pohénégamook

Nos lecteurs ont aussi participé à la grande compilation de récits de neige !

Soyez aussi des nôtres !

BIENVENUE !

sur mon blog

Canada,

Pays des opportunités !

Venez rendre visite à notre lac !

Le lac Pohénégamook est tellement vaste, mais tout est relatif. Un centre de plein air est ouvert pour permettre aux gens de profiter du lac.

Si vous souhaitez faire un séjour près du lac, des chalets sont en location court terme, prêts à vous accueillir.

Tout le monde est bienvenu. Il existe diverses activités nautiques incontournables que vous devriez essayer. À titre d’exemple, les gros canots, les petits bateaux à voiles et les pédalos.

Vous avez peur de moi ? Ne vous inquiétez pas, je tiens à cœur le développement économique de la région.

parc du lac pohénégamook

La plage est très convoitée et possède un grand jeu d’eau gonflable. Le plus grand dans tout l’Est du Québec !

Je vous dis, c’est vraiment un endroit de navigation très plaisant. Vous n’allez pas regretter d’y passer, même pour une seule journée.

L’un des endroits que vous devriez découvrir aussi, c’est ma belle statue. Cet ouvrage de sculpture m’a vraiment ému, j’avoue que c’est un grand honneur pour moi.

Représentée sous forme d’une queue de poisson, cette figure mémorisera mon existence à jamais. Elle est fabriquée avec des morceaux d’ardoise et d’aluminium.

L’ardoise est emblématique de la région, puisqu’il y a la seule ardoisière du Canada en production. Elle se trouve à environ 30 km de Pohénégamook, à Saint-Marc-du-lac-Long.

De plus, à ce parc, vous pourrez admirer de superbes couchers de soleil !

monstre lac sulpture

Participez aux histoires de neige : courez la chance de voir votre histoire dans un livre ! 

Les accès au lac Pohénégamook

Nous avons plusieurs points d’observation du lac, j’en vois 4 majeurs :

  • 1er point : Quand vous arrivez de Rivière-du-Loup, le long de la route 289, vous apercevrez l’intersection de la route pour Saint-Athanase. Juste en face, vous avez accès au chemin forestier qui mène à une grande croix. La vue est vraiment extraordinaire. Tout en surplombant la tête du lac, la croix s’illumine le soir. 
  • 2e point : En empruntant la route 289, entre les villages de Saint-Eleuthère et d’Estcourt. Cette route donne vraiment une vue panoramique sur toute la longueur du lac.
  • 3e point : C’est au pied du lac, juste à côté du pont de la frontière avec les États-Unis d’où se trouve la statue de Ponik, la vue est vraiment agréable et très belle. Ce parc est l’un des lieux le plus visités pour admirer la vue.
  • 4e point : De l’autre côté, sur le chemin de la Base de Plein-Air, de nombreuses habitations longent le lac. La vue est imprenable. Ce chemin est vraiment très agréable pour faire une belle randonnée. »

Vous savez presque tout sur l’histoire de Ponik, le monstre du lac Pohénégamook.

Malgré la légende, son environnement reste attrayant, exceptionnel et calme.

Je vous invite à faire une petite visite lorsque vous passerez dans la région…mais ouvrez vos yeux, vous apercevrez peut-être cette bête légendaire un de ces jours !

Cet article s’intègre dans mon défi coups de cœur.

Je vous souhaite une bonne lecture. A bientôt !

Sophie

14 réponses

  1. Merci Sophie pour l’histoire de ce gentil monstre. L’idée d’une statue en ardoise est surprenante et très intéressante. J’espère découvrir le Canada dans les années à venir Diane

  2. Comme tout le monde, j’ai entendu parler du monstre du lac Pohenegamook mais, franchement, j’aurais eu de la misère à le situer! Merci pour toutes ces informations, j’en connais un peu plus sur ce coin de la province grâce à toi.

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Je vous invite à partager !
error: Content is protected !!
Niagara Chutes

RECEVEZ, SI VOUS LE SOUHAITEZ

LE CARNET DE VOYAGE

Les Chutes de Niagara